Vivre d'amour
et de mots

May Lopez

J’aime. Créer. Réserver un vol pour un pays, encore, inconnu. Écrire. Imaginer. Photographier. Observer le jour qui se lève et sa lumière bleutée.

L’instant où l’avion décolle. Et puis, la vue par le hublot. La mélodie d’un piano, la beauté d’une rencontre, la douceur d’une pluie d’été. Le bruit de pas sur le parquet. Le silence. La justesse d’un roman.

Je crois en la beauté de la vie. Je crois en l’amour. Je crois en la douceur. Je crois en l’humain. Je crois que les rêves sont faits pour être réalisés.

Le cercle privé

Le cercle est un espace d’exploration et d’échanges

On y parle littérature, entrepreneuriat et créativité. On parle d’amour et rencontres qui éclairent et font battre le coeur un peu plus fort. On s’étonne de la poésie du quotidien et de la beauté des premières fois. On est passionnés, fous et idéalistes. On tremble, on rit, on aime. On a la tête dans les étoiles.

On a des rêves qui n’attendent que d’être réalisés.

Lundi : prendre soin de soi

Chaque lundi, avant que la course de la semaine ne commence, j’ai l’impression que cette nécessité me frappe : l’urgence de « prendre soin de moi ». De ralentir, respirer, rêver. Ne rien faire d’autre que d’être et saisir la vie.

Je me suis lancée à mon compte dès la fin de mes études. J’ai créé une agence de communication, avant de lancer il y a cinq ans Les mots à l’affiche. J’ai beaucoup voyagé, écrit, photographié.

Depuis, je ne me souviens pas vraiment d’avoir pris des vacances, ou de week-end sans ordinateur. Tout semble prétexte à éveiller ma curiosité. Un mot, un paysage, une odeur; et voilà que mon cerveau bouillonne.

Je guette la poésie dans le quotidien. Je cherche la lumière et la tendresse. Je me saisis des mots justes. Je m’émeus d’un grain de sable et d’une tournure de phrase particulière.
Je crois que c’est le (doux) prix à payer, pour vivre de sa passion : la vivre pleinement, sans relâche.

Depuis quelques mois, je ressens la nécessité de couper sans vraiment trop savoir comment m’y prendre.

Alors, je tâtonne. Je ralentis. Je me pelotonne dans le silence et la douceur des dimanches après-midis. Je me tricote des espaces loin des notifications, et pour unique urgence mon bien-être.

Et vous savez quoi ? C’est magique. Je retrouve mon calme, mon énergie et ma créativité.

Affiche Prendre soin de soi