[BLACK FRIDAY 🎄] -15% sur l’ensemble du site + livraison offerte
en France métropolitaine avec le code BLACKFRIDAY

Vivre d'amour
et de mots

May Lopez

J’aime. Créer. Réserver un vol pour un pays, encore, inconnu. Écrire. Imaginer. Photographier. Observer le jour qui se lève et sa lumière bleutée.

L’instant où l’avion décolle. Et puis, la vue par le hublot. La mélodie d’un piano, la beauté d’une rencontre, la douceur d’une pluie d’été. Le bruit de pas sur le parquet. Le silence. La justesse d’un roman.

Je crois en la beauté de la vie. Je crois en l’amour. Je crois en la douceur. Je crois en l’humain. Je crois que les rêves sont faits pour être réalisés.

Le cercle privé

Le cercle est un espace d’exploration et d’échanges

On y parle littérature, entrepreneuriat et créativité. On parle d’amour et rencontres qui éclairent et font battre le coeur un peu plus fort. On s’étonne de la poésie du quotidien et de la beauté des premières fois. On est passionnés, fous et idéalistes. On tremble, on rit, on aime. On a la tête dans les étoiles.

On a des rêves qui n’attendent que d’être réalisés.

Se laisser photographier


Il y a un peu plus de deux semaines, j’ai réalisé, pour la toute première fois, une séance photo « portrait » avec Marion de Masae Photographie.


C’est sûrement un peu bête, mais je sentais la honte grimper en moi, à chaque fois, qu’on me demandait un portrait et que j’envoyais une photographie où j’étais à moitié cachée par mon ordinateur, par Holly ou par un verre de vin. Je me disais qu’il fallait vraiment que j’ai au moins une photographie « de grande », et que j’avais passé l’âge de ces complexes d’adolescente. 


Un pas après l’autre, j’essaie de fendre l’armure et de dévoiler un peu plus ma vulnérabilité : écrire quotidiennement – cela me rappelle le plaisir que j’avais à écrire sur viedemiettes.fr -, accepter quelques audios (en janvier avec France Bleu, en avril sur un très joli podcast, et je voudrais faire quelques lectures de mes affiches avant la fin de l’année) … et, donc aussi de montrer, parfois, ma petite tête.
Ce n’est pas simple. J’y vais doucement et à mon rythme. Je prends mon temps. 


En lâchant prise, je me rends aussi compte de quelque chose de formidable : nos échanges se transforment et deviennent, par écho, plus authentiques, plus riches et sincères. 


Alors, voilà : BONJOUR, JE M’APPELLE MAY. ET TOI ?