[BLACK FRIDAY 🎄] -15% sur l’ensemble du site + livraison offerte
en France métropolitaine avec le code BLACKFRIDAY

Vivre d'amour
et de mots

May Lopez

J’aime. Créer. Réserver un vol pour un pays, encore, inconnu. Écrire. Imaginer. Photographier. Observer le jour qui se lève et sa lumière bleutée.

L’instant où l’avion décolle. Et puis, la vue par le hublot. La mélodie d’un piano, la beauté d’une rencontre, la douceur d’une pluie d’été. Le bruit de pas sur le parquet. Le silence. La justesse d’un roman.

Je crois en la beauté de la vie. Je crois en l’amour. Je crois en la douceur. Je crois en l’humain. Je crois que les rêves sont faits pour être réalisés.

Le cercle privé

Le cercle est un espace d’exploration et d’échanges

On y parle littérature, entrepreneuriat et créativité. On parle d’amour et rencontres qui éclairent et font battre le coeur un peu plus fort. On s’étonne de la poésie du quotidien et de la beauté des premières fois. On est passionnés, fous et idéalistes. On tremble, on rit, on aime. On a la tête dans les étoiles.

On a des rêves qui n’attendent que d’être réalisés.

Prendre soin de soi

Je ne sais pourquoi c’est si difficile de s’écouter et de prendre soin de soi au quotidien. On devrait peut-être ajouter une matière à l’école. Je répète souvent l’importance de ralentir et de prendre le temps de respirer, de s’écouter et de s’étonner. 


Malgré tout, il y a toujours un moment où je me transforme en lapin blanc et où je me mets à bondir partout. C’est souvent après une période de calme. Je me sens pleine d’énergie et créative. Alors, j’accumule les projets, les rendez-vous, les déjeuners, les idées folles et les rêves. J’organise, je compose, je jongle. Je dis oui, bien sûr. Je m’enthousiasme. Et un matin, je me rends compte que c’est trop, que le sac sur mes épaules, même si l’intérieur est joyeux et coloré, est un peu trop lourd. 


Alors, ce qui est chouette, c’est que passé trente ans, on commence à se connaitre : maintenant, je sais, je sais quand je dépasse mes limites et je sais réagir rapidement. Cela peut sembler bête, mais j’ai mis beaucoup de temps à comprendre. 
Je prévois une après-midi, une journée, parfois un week-end juste à moi – et qu’importe si, pendant ce temps, c’est la tempête et que les urgences s’accumulent. L’urgence, parfois, c’est aussi notre bien-être et santé mentale.


Je coupe tout. Je m’éloigne de mon iPhone et de l’ordinateur. Je m’éloigne des affiches. Je respire. Je prends la voiture et je vais voir le ciel. Je lis un livre. J’embarque Holly et on va voir la mer la montagne la forêt. J’allais, quand on le pouvait encore, au cinéma ou au théâtre. Je me glissais dans d’autres histoires que la mienne. 
Et qu’est-ce que c’est doux cette vie au ralenti. J’en ressors, à chaque fois, remplie d’énergie, de rêves et de projets pour les semaines à venir. 


Et vous, vous ralentissez parfois ? Vous prenez, vraiment, soin de vous ?

Affiche pour vous aider à ralentir disponible juste ici