Les mots d’avril

J’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai pas déposé des mots sur le journal et il y a tellement de choses qui se sont passées depuis ce dernier article en février où je vous remercier et pour présenter l’affiche merci.

Aujourd’hui, j’ai décidé, de faire l’école buissonnière de ma comptabilité pour vous écrire, ne le dites pas à mon comptable. Hier, je me suis offert une journée en tête à mots, ou plutôt en tête à affiche. Et, qu’est-ce que c’est doux, comme ça faisait longtemps !

Je tâtonne encore à trouver l’équilibre entre l’agence et la boutique en ligne. Je sais que c’est normal. Je sais combien aussi j’ai de la chance de travailler en ce moment sur des projets créatifs, ambitieux et humains. Je sais la chance d’avoir des personnes aussi talentueuses qui me donnent leur confiance pour créer leur logo et site web.

C’est juste parfois un peu frustrant parce que j’ai mille idées pour faire grandir Les mots à l’affiche, parce que je voudrais avancer plus vite, pouvoir investir plus – que cela soit en temps, en énergie ou en argent ; et parce que comme tout début de relation, j’y pense en moyenne vingt fois par seconde, et que, avouons-le, je suis légèrement obsessionnelle avec mes affiches.

Je sais aussi combien une jeune marque à besoin de planter beaucoup de graines pour se faire connaitre et grandir. Alors, je le sais et je cherche l’équilibre. Je tâtonne. Je voudrais pouvoir écrire et créer plus, démarcher des nouveaux points de vente, faire grandir et développer le site, mettre en place de nouveaux formats, finaliser le catalogue de printemps/été, échanger sur mes interrogations et sur mon quotidien, plus régulièrement, avec vous. Je rêve aussi d’une semaine dédié aux mots à l’affiche dans une jolie maison d’hôtes où je pourrais me ressourcer et créer.

Je voudrais beaucoup. Je voudrais trop. Et puis, il y a la réalité : les factures à payer, la fatigue de l’hiver, la nécessité d’être rassurée financièrement pour pouvoir avancer et créer de manière apaisée. Alors, j’avance un pas après l’autre. Je suis patiente, ou plutôt j’apprends la patience. J’avance. Le ciel est bleu à nouveau, et c’est l’essentiel.

Et, quand même, même si cela avance pas aussi vite que ce que j’aimerais, je suis drôlement fière (oui, j’ai décidé qu’être fière n’était pas un gros mot) du chemin parcouru depuis septembre et de ces derniers mois.

Je pense à cette collaboration dingue avec Le Donjon et de mes mots gravés sur de la pierre (vous aviez vu ?), à mes mots à la maison Plume ou encore de cette belle collaboration avec Pousse-Pousse, la box à planter. Et cette collaboration magique avec Maud et Les mots doux dont j’ai si hâte de vous parler et qui devraient pointer le bout de son nez dans la semaine.

Je pense à tout ça et j’ai le cœur qui bat un peu plus fort.

Et vous, comment allez-vous ?