Le commencement

Alors, voilà, c’est le commencement d’une nouvelle histoire : une histoire de mots et d’affiches.

 

Je ne sais pas vraiment dans quoi je me lance. Enfin, si, je sais, je me lance dans un nouveau projet qui me glisse des milliards d’étoiles dans les yeux et une énergie folle pour les mois à venir.

Je me lance dans un projet où j’ai encore tout à apprendre. Je sors de ma zone de confort. Je ne sais pas – encore – vraiment vendre mes créations. Je ne sais vraiment non plus comment trouver des points de vente. J’ignore, encore, beaucoup de choses. Je tâtonne sur les formats,  sur la plus jolie façon de rentrer en contact avec des boutiques et sur quelques points juridiques – j’ai la chance d’avoir la meilleure des avocates qui veille sur moi.

Je sais, en revanche, mon amour pour les mots et le graphisme. Je sais aussi que je vais apprendre, chaque jour. J’ai confiance. Je sais que je porterai Les mots à l’affiche avec toute mon énergie. Je sais mon bonheur quand j’ai vu mon affiche, en version carte postale, en janvier 2017 dans tous les lieux culturels de Toulouse. Je sais ma fierté quand un professeur de l’université de la Réunion m’a annoncé qu’il avait décidé d’offrir mon affiche à tous ses étudiants lors de la remise de diplôme. Ma joie, quand le plus joli hôtel d’Etretat a glissé mes affiches dans sa verrière, quand un docteur m’a commandé une affiche personnalisée à offrir à ses patients pour qu’ils n’oublient plus jamais de prendre soin d’eux.

Je sais aussi déjà que cela sera parfois compliqué et souvent les montagnes russes. Je sais tout ça. Je me rappelle de ma panique, après avoir réaliser des pré-commandes, lorsque j’ai reçu les impressions avec l’encre qui avait coulé sur la totalité des exemplaires. Mes échanges avec l’imprimeur et d’avoir contacté une par une tous mes clients, la boule au ventre, pour les prévenir et pour m’excuser. D’avoir appris ce jour-là à ne pas vendre un produit que je n’aurais pas encore reçu – ou tout au moins sans me laisser une marge en temps de sécurité – et que mes clients sont aussi formidables. Je me souviens de mes larmes quand je me suis aperçue d’une coquille sur une affiche à l’idée de devoir tout imprimer à nouveau et les coûts engendrés.

Plus que tout, je sais le bonheur de chercher, d’explorer, de douter. Je sais mes recherches pour le packaging et cette envie que chaque commande ressemble à un cadeau. Je sais les heures à écrire, à imaginer et à développer cette boutique en ligne. Je sais la puissance des mots. Je sais les nuits courtes et la fatigue au bout des yeux. Les fichiers Excel et les chiffres qui deviennent flous à force de les regarder. Le sentiment, à ce moment-là et malgré tout, d’être à sa place.

Je sais les rêves qui débordent de ma tête. Je sais que c’est grâce à vous : vous qui avez passé les premières commandes depuis 2017 et qui m’avez donné la force de croire en mon projet, de le rendre réel.

Aujourd’hui, je ne sais pas vraiment quelle direction prendra ce projet, mais je sais déjà que le chemin (et les mots) seront lumineux.